L’ÉQUIPE DE L’ÉCHAPPÉE BELLE

 

Virginie DESPRÈS dite Fanfan – Directrice artistique
Comédienne, professeure de théâtre, fondatrice et directrice artistique du festival jeune-public « Cabrioles ».
Elle arrive en Ardèche en 1995 avec comme bagage son diplôme de tailleur de pierre obtenu chez les compagnons à Nantes. Mais comme en Ardèche il n’y avait pas de pierre à tailler, elle prend des cours du soir de théâtre. C’est alors qu’elle rencontre Alain Liger. Entre ces deux-là l’alchimie opère et Alain lui propose de se joindre à un projet de festival en roulottes. En 1998, ils partent donc sur les routes d’Ardèche avec six roulottes tirées par des chevaux et accompagnés d’une ribambelle d’artistes. De là naît L’Échappée Belle, compagnie de théâtre diffusant ses spectacles dans toute la France. Depuis, Virginie a suivi de nombreuses formations de comédienne, dont une formation continue de deux ans auprès de la Cie du Passeur (masque neutre, commedia dell’arte…), ainsi qu’une formation à l’art du clown auprès de Bataclown. Elle donne des cours de théâtre en milieu scolaire, de la primaire au lycée et anime des stages pour adultes en alliant plusieurs disciplines (théâtre et yoga). Son travail de comédienne est avant tout basé sur la perception et l’écoute interne : l’authenticité dans le jeu d’acteur.


Olivier-bioOlivier BRÉMOND
Comédien, marionnettiste et scénographe, il co-dirige la CIE LA MUSE ERRANTE. Son parcours de créateur le conduit en 2007 vers l’Equipée des studios Folimage à Valence avec qui il crée sa propre formation en film d’animation, tout en continuant son parcours de comédien avec plusieurs compagnies et groupes de travail en Drôme-Ardèche. Il réalisera plusieurs installations audiovisuelles et scénographies sur des textes de Victor Hugo, Bernard Noël et Agota Kristof dont il adapte et met en scène Le Grand Cahier, dans le cadre du festival Voyage au cœur de l’Homme qu’il co-dirige avec Jacques Merle. Il adapte et écrit pour le théâtre depuis 1994 : Ys (1994) / La Jogleuse d’anour (1996) / Eau chaude – Eau froide (1998) – adaptations et traductions de farces du Moyen Âge pour la Cie L’Échappée belle (2005-2012) – Création petite enfance pour la Cie Flic-Floc (2005-2013).


Élodie BUHAGIAR
Après avoir travaillé comme journaliste dans la presse locale au Dauphiné libéré et collaboré à plusieurs magazine comme Grandir Autrement ou Grands reportages, elle retourne à sa passion première. Formée au théâtre burlesque et au clown à la Scène sur Saône à Lyon et auprès de la compagnie Alter Nez à Grenoble, elle s’initie également à la création et manipulation de marionnettes auprès de la plasticienne Georgette Bastian et au studio Filmigood de Lyon, ainsi qu’à la manipulation auprès de Filip Auchere de la compagnie Les Zonzons.  Elle co-fonde en 2016 la compagnie Coco l’Ipomée, spécialisée dans le théâtre de marionnettes et le jeu masqué. A l’initiative du projet de clown itinérant Nez sens, elle a animé en 2013 et 2014 des ateliers libres de clown dans des villages en Moldavie. Parallèlement, elle enseigne le théâtre à Lyon auprès d’amateurs adultes et enfants au sein de la Compagnie du Gai savoir  et à la MJC des Rancy. Puis l’appel du vert la gagne et elle s’installe en Ardèche où elle rencontre Alain Liger autour d’un spectacle de bouffon et rejoint la Cie L’Échappée Belle en 2019.

 

************************************

Alain LIGER
Comédien depuis 1995, il s’est formé auprès de M.H. Petit , Mimi Duez (Bataclown), S. Bitterlin (J. Lecoq), T.Henderickx (Cie le Passeur), A.Samuels (Roy Hart Théâtre)… En 1998 il fonde la Cie L’Échappée Belle avec laquelle il crée une dizaine de spectacles (rue, jeune public, adultes et itinérance en roulottes). Musicien, il joue du cavaquinho. Sophrologue et diplômé en énergétique chinoise, il établit des passerelles entre ces disciplines et le théâtre qu’il enseigne dans les stages et ateliers qu’il anime depuis plus de seize ans.

Au printemps 2018, Alain LIGER nous quitte trop tôt,  mais « l’orphelin a des centaines de mères et de pères.* » et l’équipe artistique de l’Echappée Belle s’est accordée à penser que le meilleur des hommages est dans nos créations présentes et à venir.

* proverbe Libyen (1876)